• Focus Métier

Talent Acquisition Manager

Focus métier

« Prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre entreprise. »

 

Talent Acquisition Manager (TAM), c’est quoi ?

Le TAM, est le nouveau-né des ressources humaines. Il s’appuie sur la stratégie de développement de l’entreprise qui l’emploie pour identifier les futurs collaborateurs les plus adéquats aux divers postes à pourvoir.

Il intervient dans l’acquisition des talents, leur développement mais aussi leur fidélisation. Le TAM est d’abord chargé de recruter ! Et pas n’importe qui : les pépites, qui participeront au développement de la société !

Le TAM occupe différents rôles, qui font partie intégrante de la gestion des talents et qui consistent à l’identification de talents, leur évaluation, le sourcing…

Ses missions ne s’arrêtent pas là, une fois les talents recrutés, il s’occupe de garantir leur épanouissement dans leur poste. Cela passe, notamment, par un accompagnement ciblé et sur mesure.

Le travail du TAM est loin du recrutement classique que l’on peut observer dans la plupart des entreprises.

Afin d’attirer les talents, le TAM doit présenter une culture d’entreprise « séduisante » mais également réfléchir à la communication liée à la marque employeur. Une étude de Maddyness montre ainsi que 75% des TAM interrogés citent la communication parmi leurs missions, 60% parlent de la définition et la promotion de la culture d’entreprise et 56% de l’accueil et l’intégration des nouveaux salariés.

 

Et au quotidien, le Talent Acquisition Manager ?

Les missions du TAM commencent bien en aval de l’embauche. Il s’agit dans un premier temps d’identifier la marque employeur : Quelle image et quelles valeurs veut-elle transmettre ? Alliée aux objectifs de développement de l’entreprise, une stratégie est alors élaborée. Cette dernière devient le fil rouge des recrutements à venir et permettra de les anticiper. Une fois ces caractéristiques assimilées, le recruteur peut passer à la deuxième partie de sa mission : l’identification du profil idéal.

Pour cela, il utilise plusieurs méthodes tels que le sourcing, alliés à l’utilisation d’outils d’analyse comme les Kpis (indicateurs de performances) qui déterminent notamment la qualité et le temps de recrutement. Il peut alors aborder la phase de recrutement qui comprend la sélection de CV, les entretiens et la proposition d’embauche.

Une fois le recrutement effectué, le TAM aura une nouvelle mission clé : la fidélisation. Pour s’assurer de l’épanouissement de ses équipes, il se doit de mobiliser des facteurs d’attractivité autres que le simple aspect financier (onboarding, environnement de travail, accompagnement et gestion des carrières, événements/projets internes…) Le but étant de renforcer le sentiment d’appartenance à la société et de faire, des nouvelles recrues de véritables ambassadeurs.